top of page
  • ossartdorothee

Créer un livre, l'aventure "Asper-Girl"



A 6 ans, Lili-Rose était en phobie scolaire, elle a été diagnostiquée autiste Asperger. Nous avons décidé de pratiquer l'instruction en famille

... Du malheur de la phobie à la lumineuse "école à la maison"...


Hermétique à toutes formes scolaires traditionnelles, elle aimait plutôt mener des projets pour apprendre. C'est ainsi qu'un jour, elle a décrété en avoir assez d'expliquer à ses camarades pourquoi elle n'allait plus à l'école, ce qu'était que l'autisme Asperger... Elle a dit, un peu sur le ton de la plaisanterie, "Je vais écrire un livre si ça continue ! Je serai tranquille !".


Chiche ?!



Ayant quelques soucis de dysgraphie, j'ai pris en note ses idées à sa place. Rapidement et tout naturellement, la trame s'est dessinée: elle allait raconter son quotidien, ses forces et ses faiblesses. Les illustrations de ses textes lui sont apparus simultanément, elle faisait alors de rapides croquis pour ne pas perdre ses idées.

Le lendemain matin, je lui avais préparé de grandes feuilles pour débuter les premières illustrations à l'acrylique.



Chaque semaine, Lili-Rose produisait ses illustrations à la peinture. Jusqu'au jour de la dernière. Je reliais le tout en cousant les pages et avais tapé des textes à l'ordinateur qu'elle avait collé au dessous de ses dessins. En résultait, un grand livre peint, expressif et authentique.

Il était temps de le présenter aux copains.



Rapidement, la nouvelle se propageait dans notre petite bourgade et on demandait à Lili-Rose de lire son livre à des professionnels de santé, des étudiants en formation d'éducateur spécialisé, de fournir des exemplaires à des psychologues pour pouvoir travailler avec les jeunes patients. Sa production était accueillie avec succès et nécessité.


Pendant 3 ans, Lili-Rose a répondu aux demandes d'interventions de lectures, aux questions suite à la création de son livre "Asper-Girl".


Et puis un beau matin... elle avait grandi. Elle avait de nouvelles choses à raconter, comme un besoin vital de s'exprimer.


Je l'épaulais dans ce nouveau projet de la réalisation d'un "tome 2". Lili-Rose avait tellement d'idées qu'il semblait faire au moins le double de volume que le premier ! Ca serait un sacré défi de discipline, de persévérance et de patience.




Tous les jours presque, elle se mettait à sa table pour peindre une demi-heure, 3/4 d'heure, rarement plus. Petit à petit, à coups d'encouragements et d'aide à la préparation des peintures et du matériel, les pages se sont accumulées.

Cette fois, Lili-Rose voulait faire " un vrai livre", alors de mon côté je m'informais de l'impression et de l'auto-édition. Son projet était aussi devenu un peu le mien. Nous apprenions ensemble, encore et toujours.



En attendant le fameux jour où le livreur apporterait les exemplaires d' "Asper-Girl grandit", nous repensions à tout le chemin de création parcouru. Les bonheurs et les désespoirs. Que d'apprentissages dans l'élaboration d'un livre. Lili-Rose avait travaillé son expression, son dessin, appris à scanner, faire des retouches du Photoshop, taper sur Word, s'exprimer à l'oral pour répondre aux questions de journalistes locaux venus l'interviewer, parler devant du public... Autant de compétences qui n'aurait pu voir le jour sans cet ingrédient magique qu'est la motivation, la passion.


Le livreur arriva...



Comme un soulagement d'avoir pu s'exprimer, Lili-Rose rangeait ses pinceaux pour un temps. Elle allait répondre aux nouvelles demandes comme fournir les bibliothèques de notre département, faire des salons de l'autisme, animer un atelier mêlant sensibilisation et art. Quelle aventure encore ! Quelle richesse !





"Asper-Girl grandit" est encore disponible ici

"Asper-Girl" en e-book









7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page